Exclusivité :

Un coup d’État au Gabon ? Des militaires annoncent la dissolution des institutions

Un coup d’État au Gabon ? Des militaires annoncent la dissolution des institutions
U

Quelques heures après la réélection d’Ali Bongo à la tête du Gabon (ici en campagne à Libreville en juillet 2023), annoncée ce mercredi 30 août au milieu de la nuit, un groupe d’une douzaine de militaires a annoncé l’annulation des élections et la dissolution de « toutes les institutions de la République ».

Un nouveau putsch sur le continent africain ? Quelques heures après la réélection d’Ali Bongo à la tête du Gabon, annoncée ce mercredi 30 août au milieu de la nuit, un groupe d’une douzaine de militaires a annoncé, dans un communiqué lu sur la chaîne de télévision Gabon 24 – abritée au sein de la présidence –, l’annulation des élections et la dissolution de « toutes les institutions de la République », du gouvernement à l’Assemblée nationale en passant par la Cour constitutionnelle.

Dénonçant « une gouvernance irresponsable, imprévisible qui se traduit par une dégradation continue de la cohésion sociale risquant de conduire le pays au chaos », les militaires annoncent avoir « décidé de défendre la paix en mettant fin au régime en place ». « À cet effet, les élections générales du 26 août 2023 ainsi que les résultats tronqués sont annulés. »

Élection contestée

Ces hommes ont indiqué qu’ils s’exprimaient au nom d’un « Comité de transition et de restauration des institutions », et annoncé que les frontières du pays étaient « fermées jusqu’à nouvel ordre ». Parmi ces militaires figuraient des membres de la garde républicaine (GR), la garde prétorienne de la présidence, reconnaissables à leurs bérets verts, ainsi que des soldats de l’armée régulière et des policiers.

Pendant cette déclaration, des journalistes de l’AFP ont entendu des tirs d’armes automatiques à Libreville.

Ce qui ressemble à un coup d’État survient après l’annonce des résultats de l’élection présidentielle, qui a vu le chef de l’État Ali Bongo, au pouvoir depuis 14 ans, obtenir un troisième mandat avec 64,27 % des suffrages exprimés. Le sortant a battu son principal rival Albert Ondo Ossa, qui n’a recueilli que 30,77 % des voix mais avait dénoncé des « fraudes orchestrées par le camp Bongo » deux heures avant la clôture du scrutin samedi, et revendiquait alors déjà la victoire.

about:blank

Ces résultats officiels ont été égrenés en plein milieu de la nuit sur la télévision d’État, sans qu’aucune annonce de l’événement n’ait été faite préalablement. En plein couvre-feu, donc, et alors que l’internet est coupé dans tout le pays, deux mesures décrétées par le gouvernement samedi avant la fermeture des bureaux de vote, afin de parer selon lui à la diffusion « de fausses nouvelles » et à d’éventuelles « violences ».

HUFFPOST

Latest

RDC : la Première ministre Judith Suminwa présente son programme de gouvernement à l’Assemblée

Judith Suminwa et son gouvernement ont été investis mercredi,...

France : Emmanuel Macron dissout l’assemblée nationale

Le président de la République Française Emmanuel Macron a...

France : La visite officielle du Président Félix TSHISEKEDI

Ce lundi 29 Avril à Paris, il y a eu une revue des troupes par les dignitaires présents pour la cérémonie protocolaire organisée

DENA MWANA : ICONE INCONTESTEE DE LA MUSIQUE GOSPEL

Née à Kinshasa en République démocratique du Congo, Dena...
spot_img

Ne manquez pas

RDC : la Première ministre Judith Suminwa présente son programme de gouvernement à l’Assemblée

Judith Suminwa et son gouvernement ont été investis mercredi,...

France : Emmanuel Macron dissout l’assemblée nationale

Le président de la République Française Emmanuel Macron a...

France : La visite officielle du Président Félix TSHISEKEDI

Ce lundi 29 Avril à Paris, il y a eu une revue des troupes par les dignitaires présents pour la cérémonie protocolaire organisée

DENA MWANA : ICONE INCONTESTEE DE LA MUSIQUE GOSPEL

Née à Kinshasa en République démocratique du Congo, Dena...

DORCAS POBA : VIVANT AVEC HANDICAP, MAIS TOUT AUSSI FORTE QU’INSPIRANTE

Du haut de sa vingtaine d’années, Dorcas POBA est...

France : La visite officielle du Président Félix TSHISEKEDI

Ce lundi 29 Avril à Paris, il y a eu une revue des troupes par les dignitaires présents pour la cérémonie protocolaire organisée

Terrorisme et Agression à l’Est de la RDC : Félix TSHISEKEDI refuse de céder.

Alors que d'aucuns prédisaient une baisse de régime de la RDC quant à son engagement militaire pour en découdre avec le terrorisme et l'agression rwandaise dans sa partie orientale, il n'en sera visiblement rien.

Environnement politique :Trois choses à savoir le “Pacte pour un Congo Retrouvé”

Quelques jours après l'annonce de la parution du tout premier ouvrage du Président Félix Antoine TSHISEKEDI, ouvrage intitulé « Pour un Congo Retrouvé »,...