Exclusivité :

Intelligence économique

Intelligence économique
I

Enjeu politique en RDC

L’intelligence économique est l’ensemble des activités coordonnées de collecte, de traitement et de diffusion de l’information utile aux acteurs économiques, en vue de son exploitation. On peut y ajouter les actions d’influence et de notoriété ainsi que celles liées à la protection de l’information. Les spécialistes du domaine résument l’intelligence

économique en un triptyque : veille (acquérir l’information stratégique pertinente), protection des informations (ne pas laisser connaître ses informations sensibles) et influence (propager une information ou des normes de comportement et d’interprétation qui favorisent sa stratégie). La veille en matière d’intelligence économique, la veille consiste

à acquérir l’information stratégique pertinente afin de la maîtriser et de l’utiliser. Il convient non seulement de recueillir ces informations stratégiques mais aussi de les intégrer afin d’adapter son comportement et son mode de fonctionnement.

La protection protéger ses informations pour une entreprise, un état, une organisation est fondamentale, notamment à l’heure où le savoir-faire et l’innovation peuvent se révéler déterminants en matière de compétitivité. Les impératifs de sécurité, qui se sont imposés concernant le matériel, la main-d’œuvre ou les systèmes informatiques au sein de chaque entreprise, doivent être étendus aux patrimoines informationnels.

L’INFLUENCE

L’influence est communément considérée comme le troisième volet de l’intelligence économique. Il est en effet nécessaire, après que des règles spécifiques en matière de veille et de protection des informations aient été instaurées dans une entreprise, que l’entreprise élabore encore une stratégie d’influence. Intelligence économique comme outils de politique

national “l’ensemble des processus qui permet au décideur d’avoir une bonne compréhension du terrain sur lequel il opère à partir des données utiles disponibles pour prendre des décisions stratégiques. Autrement dit : savoir et comprendre pour agir”

C’est à l’État, garant de la satisfaction du bien commun, et à ses institutions, d’assumer la responsabilité de la défense des intérêts nationaux. Cette tâche régalienne englobe un

large éventail de politiques (étrangère, de sécurité, industrielle, …) dont l’intelligence économique peut être considérée comme un des instruments. La finalité de cet outil apte à assurer la sécurité de nos intérêts économiques, la compétitivité de nos entreprises et l’influence de la RD Congo dans le monde, au bénéfice de l’emploi, s’inscrit bien ainsi dans le cadre d’une véritable politique sociale.

L’intelligence économique procède d’un concept politique qui repose sur la mise en œuvre par les pouvoirs publics d’une véritable politique de compétitivité internationale. Politique industrielle, doublée d’une politique de sécurité économique, soutenue par une politique nationale (et européenne) d’influence au sein des instances internationales, celle-ci doit être associée à une politique d’éducation et de recherche, apte à garantir sa mise en œuvre au sein des administrations concernées, et à en assurer le pendant stratégique dans les entreprises. L’intelligence économique est une politique publique d’identification des secteurs et des technologies stratégiques, d’organisation de la convergence des intérêts entre la sphère publique et la sphère privée. L’analyse des fondements tant économiques que technologiques de ce concept fait ressortir sans aucune ambiguïté trois grands enjeux pour l’intelligence économique :

un premier enjeu politique de soutien à l’activité nationale, un deuxième enjeu stratégique de reconnaissance et de surveillance de l’environnement concurrentiel au profit de la conduite de l’activité économique, un troisième enjeu universitaire de recherche et d’enseignement au service d’une discipline nouvelle à mi-chemin entre les sciences cognitives et les sciences économiques.

L’intelligence économique devient une aide à la décision (analyse, cartographie décisionnelle, salle d’opérations…) ; l’intelligence économique en RD Congo. En RDC, nous sommes dans la phase embryonnaire néanmoins nous avons, le Conseil Présidentiel de Veille Stratégique (CPVS) est un service spécialisé de la Présidence n°20/013 ter du 19 mars 2020. C’est une structure technique qui a pour mission de suivre et d’évaluer la mise en œuvre des engagements du Président de la République repris dans le programme commun du gouvernement afin de faciliter la prise des décisions stratégiques pour la Nation grâce à une analyse des évolutions tendancielles et de leur environnement. En RDC Maintenant plus que jamais nous allons dans une intégration continentale dans le cadre de la zone des libres échanges continentales. L’intelligence économique est primordial ans le cadre de ces échanges continentaux, notre porte d’entrée c’est ce que nous apportons dans le marché ; nous n’apportons rien d’autre que les potentiels hydrauliques que nous avons, nous avons 110.000 MW de potentiels hydroélectriques, nous avons près de 110.000 MW de potentiels

solaires, les deux mis ensemble sont au-dessus de 120-125 milliards de dollars des revenus annuels rien que pour la vente de l’énergie. Donc il est important qu’on sache qu’il nous faut la capacité interne ni technique ni financière de mener ce projet, il faut nous inscrire dès maintenant sur notre leadership dans le cadre des projets continentaux, et des projets internationaux. Un autre secteur ou l’intelligence économique est important c’est le secteur Minier. Ce code minier consacre le fait que nous donnons des constructions minières sans savoir ce qu’il y a dans le sous-sol, c’est-à-dire que les seuls qui ont l’information, c’est eux qui vont faire des études

Amani magazine

Latest

RDC : la Première ministre Judith Suminwa présente son programme de gouvernement à l’Assemblée

Judith Suminwa et son gouvernement ont été investis mercredi,...

France : Emmanuel Macron dissout l’assemblée nationale

Le président de la République Française Emmanuel Macron a...

France : La visite officielle du Président Félix TSHISEKEDI

Ce lundi 29 Avril à Paris, il y a eu une revue des troupes par les dignitaires présents pour la cérémonie protocolaire organisée

DENA MWANA : ICONE INCONTESTEE DE LA MUSIQUE GOSPEL

Née à Kinshasa en République démocratique du Congo, Dena...
spot_img

Ne manquez pas

RDC : la Première ministre Judith Suminwa présente son programme de gouvernement à l’Assemblée

Judith Suminwa et son gouvernement ont été investis mercredi,...

France : Emmanuel Macron dissout l’assemblée nationale

Le président de la République Française Emmanuel Macron a...

France : La visite officielle du Président Félix TSHISEKEDI

Ce lundi 29 Avril à Paris, il y a eu une revue des troupes par les dignitaires présents pour la cérémonie protocolaire organisée

DENA MWANA : ICONE INCONTESTEE DE LA MUSIQUE GOSPEL

Née à Kinshasa en République démocratique du Congo, Dena...

DORCAS POBA : VIVANT AVEC HANDICAP, MAIS TOUT AUSSI FORTE QU’INSPIRANTE

Du haut de sa vingtaine d’années, Dorcas POBA est...

France : La visite officielle du Président Félix TSHISEKEDI

Ce lundi 29 Avril à Paris, il y a eu une revue des troupes par les dignitaires présents pour la cérémonie protocolaire organisée

Terrorisme et Agression à l’Est de la RDC : Félix TSHISEKEDI refuse de céder.

Alors que d'aucuns prédisaient une baisse de régime de la RDC quant à son engagement militaire pour en découdre avec le terrorisme et l'agression rwandaise dans sa partie orientale, il n'en sera visiblement rien.

Environnement politique :Trois choses à savoir le “Pacte pour un Congo Retrouvé”

Quelques jours après l'annonce de la parution du tout premier ouvrage du Président Félix Antoine TSHISEKEDI, ouvrage intitulé « Pour un Congo Retrouvé »,...